médicinal


médicinal

médicinal, ale, aux [ medisinal, o ] adj.
• fin XIIe medecinal; lat. medicinalis
Qui a des propriétés curatives. Herbe, plante médicinale. simple.

médicinal, médicinale, médicinaux adjectif (latin medicinalis, de medicus, médecin) Qui sert de remède : Eaux médicinales. Plantes médicinales.médicinal, médicinale, médicinaux (difficultés) adjectif (latin medicinalis, de medicus, médecin) Sens 1. Médical = relatif à la médecine, aux médecins. Études médicales, visite médicale. 2. Médicinal = qui sert de remède. Plantes médicinales.

médicinal, ale, aux
adj. Qui possède des propriétés thérapeutiques. Plantes médicinales.

⇒MÉDICINAL, -ALE, -AUX, adj.
A.Vx. Relatif à la médecine. Les connoissances médicinales n'ont-elles pas pour but de prévenir ou de réparer les torts que les maux peuvent faire ou ont déjà faits à notre santé? (SAINT-MARTIN, Homme désir, 1790, p.127). Titres qui seront autant de divisions médicinales, ou qui appartiendront à différentes branches de cette science [la médecine] (Voy. La Pérouse, t.1, 1797, p.180).
B. — Qui a des propriétés curatives, qui est susceptible de provoquer dans l'organisme des effets déterminés. Eau médicinale; savon médicinal. Nous condamnons de même toutes espèces de potions médicinales, les lavemens irritans (...) qu'on administre encore si souvent dans l'intention d'exciter les douleurs (BAUDELOCQUE, Art accouch., 1812, p.207). Occupée à faire quelques préparations médicinales pour les pauvres, à piler des herbes, à faire des tisanes, à peser des drogues (LAMART., Confid., 1849, p.89). Une vache était courue en l'honneur de saint Augustin, et sa chair (...) possédait des vertus médicinales, (...) celle des taureaux tués en l'honneur des saints se conservait comme reliques et guérissait des fièvres (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p.516).
Fleur, herbe, plante médicinale (gén. au plur.). Fleur, herbe, plante qui comporte des substances ayant des propriétés thérapeutiques. Ce sont, elles aussi, des fleurs médicinales, (...) l'euphorbe (...); la vipérine contient du nitrate de potasse et on peut la consommer en infusion sudorifique comme la bourrache; tout sert, jusqu'à cette fausse ortie (HUYSMANS, Oblat, t.1, 1903, p.110). Houel rêvait déjà d'un jardin d'apothicaires. Par la suite, on parla de jardin des simples, de jardin aux plantes médicinales (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p.117). Plants d'arnica et de pariétaire, (...) herbes médicinales dont on a quelquefois besoin à la campagne (BOSCO, Mas Théot., 1945, p.51).
Sangsue médicinale. Sangsue utilisée pour faire des saignées. On n'emploie en médecine que deux de ces espèces, l'hirudo sanguisuga, (...) et l'hirudo officinalis, sangsue médicinale, reconnaissable à la bande brune qu'elle porte sur le dos, aux bandes jaunes, marquetées de brun, qui se voient sur ses côtés (NÉLATON, Pathol. chir., t.1, 1844, 28).
C.P. anal., vieilli. Qui remédie aux imperfections morales. Sa thérapeutique spirituelle, (...) traitement médicinal qu'elle [la doctrine catholique] applique aux maux de notre âme. (...) l'Évangile ordonne aux chrétiens de châtier leur corps pour affranchir et purifier leur coeur (LACORD., Conf. N.-D., 1848, p.106). Il n'est pas beau d'étaler cette cuisine médicinale des âmes. On guérit comme on peut; l'essentiel, au moral, est que le résultat soit bon (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.4, 1859, p.430). La punition médicinale, des pensums lui furent donnés, il devint plus paresseux (FLAUB., Bouvard, t.2, 1880, p.172). V. châtiment ex. 1.
THÉOL. ,,Peine médicinale. Celle destinée à amender le coupable`` (MARCEL 1938). Peines médicinales et temporelles (Théol. cath. t.4, 1 1920, p.1047).
REM. Médicinalement, adv. D'une manière médicinale, selon des règles susceptibles d'avoir un effet bénéfique. Vivre médicinalement, ce n'est pas toujours vivre malheureux (JOUBERT, Pensées, t.1, 1824, p.230). La terreur de la mort qui lui vint, avait fait d'elle, peu à peu, la plus précautionnée et la plus chimérique des femmes; et maintenant, cette manie la tenait des semaines au lit, qu'elle n'aimait point (...), mais s'imposait médicinalement (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p.40).
Prononc. et Orth.:[medisinal], plur. masc. [-o]. Ac. 1718: me-; 1740: me- en vedette, mé- dans l'art.; dep. 1762: mé-. Étymol. et Hist. 1. a) 1er quart du XIIIe s. pic. (espeche) medichinaus «qui sert à la guérison» (RECLUS DE MOLLIENS, Miserere, 259, 9 ds T.-L.); 1326 medicinal «id.» (Arch. Nord, B 3270, fol. 33 ds IGLF); b) ca 1485 «relatif à la médecine» (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 7758: art medicinal); 2. 2e moitié du XIVe s. «qui sert de remède à l'âme» (Miracles ND par personnages, éd. G. Paris et U. Robert, t.3, p.247: doctrine medicinalle). Empr. au lat. medicinalis «médical, de médecine», dér. de medicina, v. médecine. Medicinal a évincé l'anc. adj. mecinnel, mecinal (fin XIIe s. ds T.-L.), dér. de mecine, forme pop. de medecine et medecinal (fin XIIe s. ds T.-L.), dér. de medecine. Fréq. abs. littér.:41. Bbg. HÉLIN (M.). Glanes lexicogr. Arch. Lat. Med. Aev. 1970, t.37, p.234.

médicinal, ale, aux [medisinal, o] adj.
ÉTYM. V. 1560; medecinal, v. 1160; lat. medicinalis.
1 Vx. (langue class.). Médical (encore au XVIIIe, Fontenelle).
2 Qui a des propriétés curatives. || Herbe, plante médicinale. Simple. || Acheter des plantes médicinales chez un herboriste. || Bois médicinaux.
0 (…) de là on en vint à parler des plantes, dont beaucoup sont heureusement médicinales. On les loua donc de guérir des maux contre lesquels les remèdes ordinaires restent impuissants. On en célébra la nature saine, dont témoignent ce goût, ces odeurs, et ce je ne sais quoi de magique, où sans doute résident leurs vertus étrangement thérapeutiques.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 208.
tableau Noms de remèdes.
3 (XIVe). Fig., vx. Qui sert de remède à l'âme (→ Expiatoire, cit. 2, Bourdaloue; incliner, cit. 10, Bossuet).
DÉR. Médicinalement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • medicinal — MEDICINÁL, Ă, medicinali, e, adj. Întrebuinţat ca medicament; din care se prepară medicamente. ♢ Plante medicinale = grup de plante din familii diferite, cultivate sau sălbatice, care, datorită compoziţiei lor chimice, au proprietăţi terapeutice …   Dicționar Român

  • médicinal — médicinal, ale (mé di si nal, na l ) adj. 1°   Qui sert comme remède. Herbe médicinale. Eaux médicinales.    On a dit autrefois matière médicinale ; on ne dit plus que matière médicale. •   Telle était la matière médicinale qu un habile… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • medicinal — (Del lat. medicinālis). 1. adj. Perteneciente o relativo a la medicina. 2. Que tiene virtud saludable y contraria a un mal o achaque. ☛ V. libra medicinal, suero medicinal, vino medicinal …   Diccionario de la lengua española

  • Medicinal — Me*dic i*nal, a. [L. medicinalis: cf. F. m[ e]dicinal. See {Medicine}.] 1. Having curative or palliative properties; used for the cure or alleviation of bodily disorders; as, medicinal tinctures, plants, or springs. [1913 Webster] Drop tears as… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • medicinal — (adj.) late 14c., from O.Fr. medicinal and directly from L. medicinalis pertaining to medicine, from medicina (see MEDICINE (Cf. medicine)). Related: Medicinally …   Etymology dictionary

  • medicinal — adjetivo 1. Que sirve o se emplea para curar, o que tiene propiedades curativas: hierbas medicinales, baños medicinales, aguas medicinales, planta medicinal …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • medicinal — Medicinal, [medicin]ale. adj. Qui sert de remede. Herbe medicinale. potion medicinale. cela est medicinal. ces eaux sont medicinales …   Dictionnaire de l'Académie française

  • medicinal — que posee propiedades curativas Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010 …   Diccionario médico

  • medicinal — I adjective Aesculapian, alexipharmic, alleviative, analeptic, anodyne, antidotal, antifebrile, assuasive, balmy, beneficial, cleansing, corrective, curative, demulcent, depurative, emollient, febrifugal, healing, health giving, helpful,… …   Law dictionary

  • medicinal — adj. 2 g. 1. Da medicina ou a ela relativo. = MÉDICO 2. Que serve de remédio.   ‣ Etimologia: latim medicinalis, e …   Dicionário da Língua Portuguesa


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.